Impressions Anime : Wagaya no Oinari-sama.

Publié le par Inuki


Noboru et Tooru Takagami sont deux frères descendants d'une famille ayant une grande affinité avec le ki de l'eau. Seules les femmes ayant la faculté de le contrôler, ils ont toujours vécu loin du temple familial avec leur mère. Apprenant que leur grand-mère est souffrante, ils décident de s'y rendre pour aller à son chevet. Mais ils se rendent vite compte que c'était un mensonge pour les attirer sur place.
Tooru souffre en fait de cauchemars depuis quelque temps ce qui laisse penser que un démon cherche à s'emparer du pouvoir qu'il renferme en lui. Ce dernier risquant d'attaquer très prochainement, leur grand-mère se résout à faire appel à un démon-renard que la famille a scellé non loin il y a des années.
Répondant au nom de Tenkō Kuugen, le démon se montre assez réticent à l'idée de devoir aider ceux qui l'ont enfermé par le passé. Il change cependant d'avis en apprenant que Toru et Noburu sont les fils de Miyako, une prêtresse qu'il a apparemment bien connu.
Alors que tout le monde se prépare à combattre le démon, Noburu et Tooru voient arriver Kuugen sous la forme d'une jeune fille. Celle-ci explique que quand on a vécu aussi longtemps qu'elle on a tendance a oublié son sexe d'origine.

Série réalisée par le studio ZEXCS, elle est tirée d'un light novel ayant débuté en février 2004. L'atmosphère générale est celle d'une comédie fantastique avec quelques moments émouvants.
Le character design de Yasunari Nitta reste très agréable même si quelque peu formaté, la plupart des personnages ayant des airs de ressemblance. Les filles sont en tout cas des plus jolies, Tenko et Shiro en tête. Niveau expressions, Sakura reste vraiment excellente et sans doute un des personnages les plus drôles de l'année .

En ce qui concerne l'animation, ça reste d'un niveau sommaire et donc sans véritable grands effets. Les combats (assez peu nombreux) sont parfois un peu statiques par exemple. Les personnages se déplacent bien pour leur part.

Côté musical, l'opening reste entraînant et les endings vite oubliables. Le premier reste cependant plus réussi par son aspect de lullaby.
Les musiques de Yasuharu Takanashi sont parfaitement dans le ton de la série et apporte donc beaucoup à l'ambiance. Une bonne partie des thèmes restent donc en mémoire.

Le casting est des plus réussi avec notamment les présences de Yukana pour Tenko, Yui Horie pour Miyako, Saori Hayami pour Kou et Shizuka Itou pour Momiji.

En conclusion je dirais que ça a été une série sympathique à suivre grâce à sa galerie de personnages vraiment attachants . Il ne faut clairement pas attendre l'anime de l'année ou un Spice and Wolf V.2.
Mais si vous cherchez une série tranche de vie possédant une bonne ambiance et un humour sympathique, vous pouvez foncez sans crainte. 


Publié dans Impressions Anime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

IcingSugar 24/11/2008 12:58

Justement, voici un animé que j'avais vraiment envie de voir, surtout grâce à une figurine que j'aime beaucoup de la nana-renarde.
Je ne m'attends pas à du grand art, mais j'espère que ce sera au moins divertissant :)

kyouray 17/11/2008 15:19

J'espérais de cette série quelque chose de plus sérieux et une ambiance plus shinto, dommage. Par contre, comme tu l'indiques, Wagaya no oinari sama est plaisant pour ses personnages attachants.