Impressions Anime : Ergo Proxy

Publié le par Inuki


L'action prend place dans un futur indéterminé. Pour des raisons restant inconnues, la surface de le Terre est devenue inhabitable à cause de l'atmosphère devenue pratiquement irrespirable. Les rescapés ont ainsi été contraints de construire de gigantesques dômes afin de pouvoir continuer à vivre en sécurité.
Dans l'un de ses dômes se trouve la ville de Romudo où toutes les émotions semblent avoir été effacés. L'inspectrice Re-l Mayer enquête sur le comportement étrange de certains autoreivs (des robots accompagnant les humains) touchés par un virus nommé Cogito et qui les dotent ainsi d'une conscience. 
Des meurtres sont en même temps commis en ville ce qui ne s'était jamais produit auparavant.
Au cours de ses investigations, Re-l rencontre Vincent Law, un homme apparemment sans histoires mais qui semble lié à toute l'affaire.

Commençons par le côté réalisation. Ca doit être une des séries les moins homogènes que j'ai vu je pense. Les personnages changent parfois de tête pendant un épisode. C'est surtout flagrant pour Re-l qui passe pour un vrai laideron par moments (ce qu'elle est loin d'être pourtant). Mais si on excepte ces ratés en termes de précision, Re-l reste superbe au niveau du design. Certains n'accrocheront pas à son style simili gothique mais je trouve que ça reste en parfait accord avec sa personnalité ^^.

L'animation a aussi des hauts et des bas avec des personnages qui peuvent paraître assez statiques par moments. Les rares combats sont heureusement réussis et prenants. L'épisode 1 reste vraiment au-dessus du reste en terme de mise en scéne et d'utilisation de la caméra.

En termes de décors, on a droit à une ambiance qui rappelle assez Blade Runner. C'est surtout au niveau du monde extérieur que l'allusion se fait car il est très sombre et qu'on ne voit jamais le soleil à cause des nuages noirs qui recouvrent le ciel (Matrix ?). La ville de Romudo reste très lumineuse en opposition.

Les génériques sont tous les deux chantés en anglais avec notamment l'ending "Paranoia Android" du groupe Radiohead. Ils restent tous deux agréables à l'écoute et bien dans l'ambiance de la série.
Les musiques restent discrètes dans l'ensemble et ne servent qu'à rendre les scènes plus pesantes la plupart du temps. Le thème le plus notable reste "No.0724FGARK" selon moi, le fait qu'on l'entende lors de la rencontre entre Re-l et Vincent y étant sûrement pour beaucoup.
Pour le casting, il n'y a pas beaucoup de noms connus. La performance de Rie Saitou pour Re-l reste excellente.

La série possède quelques épisodes mèlant rêve et réalité vraiment intriguants. Les rapports entre Re-l et Vincent sont de leur côté assez intéressants et drôles par moments. L'intrigue met un certain temps à se mettre en place par ailleurs.
Globalement ça reste une série à laquelle j'ai bien accroché même si elle n'est pas exempte de défauts. Mais j'ai trouvé Re-l particulièrement réussie et humaine dans ses différentes réactions en tout cas undefined.

Publié dans Impressions Anime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kyouray 15/03/2008 16:23

Ergo proxy, j'aimais bien au départ l'ambiance. Cependant, c'était confus et ça devenait lourd, j'ai pas eu le courage de terminer. J'ai bien aimé en tout le chara-design et surtout Re-l Mayer :)Un anime que je ne terminerai jamais je pense.