Impressions Anime : Higurashi no naku koro ni

Publié le par Inuki


L'histoire prend place dans le village d'Hinamizawa pendant juin 1983. Keiichi Maebara est un jeune lycéen qui vient d'emménager en raison du travail de son père. A l'école il fait la connaissance de quatre filles.
 - Rena Ryūgū qui est arrivée au village l'année dernière et possède une passion pour ce qui est mignon.
 - Mion Sonozaki qui est destinée à prendre la tête de sa famille qui fait partie des trois plus influentes du village.
 - Rika Furude qui officie en tant que prêtresse au temple local et exerce une certaine fascination sur les habitants.
 - Satoko Hōjō qui posséde un caractère malicieux et est la meilleure amie de Rika.

Les journées de Keiichi se concluent souvent par des jeux avec les filles au sein du club dont Mion est la présidente. Alors qu'il accompagne un jour Rena à la décharge, Keiichi rencontre un photographe du nom de Jirō Tomitake. Celui-ci évoque le fait qu'un bras de la victime n'a jamais été retrouvé suite au meurtre lié à la construction du barrage. Intrigué par cette annonce, Keiichi décide de demander aux filles si un meurtre a vraiment eu lieu mais Rina et Mion nient de façon catégorique.
Keiichi ne peut s'empêcher de trouver leurs changements d'attitude à ce sujet étrange. Il trouve finalement un vieux magazine dans la décharge avec un article citant le meurtre où la victime a été coupé en morceaux undefined.

La série est l'adaptation d'un doujin game ayant reçu un succès incroyable lors des éditions du Comiket entre 2002 et 2006. Chaque arc correspond ainsi à un volume du jeu, le puzzle se reconstituant au fur et à mesure qu'on achève les différentes parties.

D'un point de vue technique, le Studio Deen signe une série colorée possédant un aspect mignon comme tout. Mais cet aspect contribue à faire un parallèle troublant à la violence qui parcourt l'histoire à l'instar d'un Elfen Lied. Le character design de Kyuuta Sakai est des plus réussis avec des personnages aux traits tout en douceur et aux expressions vraiment surprenantes. Les pupilles qui prennent la forme de celles des chats par moments apportent énormément à l'atmosphère angoissante de certains passages undefined. Les visages déformés par la colère sont aussi saisissants de réalisme.

Niveau animation ça reste très correcte avec des effets de lumière bien gérés pendant les phases de nuit ou le coucher de soleil. Les personnages se déplacent de façon naturelle et sans saccades.

Les décors restent assez fouillés et gardent un niveau de détails appréciables. Le village a un côté rustique qui rappelle qu'il est perdu en pleine campagne, un peu comme coupé du monde.

L'opening met directement dans le bain avec ses premières notes étranges. La voix de la chanteuse donne l'impression d'être légèrement déformé aussi ce qui ajoute un peu au malaise pendant l'écoute. Une réussite donc undefined. L'ending est également accrocheur avec son rythme attrayant et mélancolique à la fois.
Les musiques soutiennent parfaitement l'ambiance générale sombre et mystérieuse. Kenji Kawai signe encore une fois une bande son de grande facture donc. A noter aussi des bruitages terriblement réalistes.
Du côté du casting, c'est simplement excellent. Tous les seiyuus font un travail remarquable avec leur changement de ton en fonction des différents moments. Comment ne pas être choqué par la force des "usotsuki undefined" de Mai Nakahara qui double Rena par exemple ? Yukari Tamura interprète une Rika à la fois adorable et très mature, Mion et Shion ont droit au jeu superbe de Satsuki Yukino et Satoko est particulièrement poignante par moments grâce à Mika Kanai. Keiichi pour sa part a droit au travail de Souichiro Hoshi qui s'avère très convaincant.

L'idée de base de l'histoire est ingénieuse et très prenante. La série se découpe en plusieurs arcs qui vont par deux à une exception près. La première partie laisse ainsi les réponses à l'interprétation du spectateur, celles-ci étant données dans la seconde. A noter que certains éléments restent obscurs cependant, les révélations se trouvant apparemment dans la saison 2.
La série reste donc un indispensable dans le genre à voir absolument. Cependant elle n'est pas à mettre entre toutes les mains à cause de la violence aussi bien psychologique que visuel qui la parcourt. Le début de l'épisode 5 est terrible à ce titre undefined.

Et pourquoi le na est en rouge dans le titre au fait ?



Quelques liens en vrac avec les articles d'IcingSugar, Gen, Néant Vert et Axel.

Publié dans Impressions Anime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kotori 17/12/2008 23:15

Le "na" en rouge correspond dans le titre japonais à la base verbale 'na"(ku) qui signifie 'pleurer" (quand les cigalent pleurent) et qui est lui même en rouge (sang :p)Excellent anime, que je conseille à tout ceux aimant les thrillers/mystère et gore un peu et puis la bande son et les génériques sont très bien (vive Eiko Shimamiya surtout ^-^)Je n'ai malheureusement pas pu regarder le dernier épisode en vostfr de higurashi no naku koro ni kai, et le cherche ainsi que les dérivés (rei/film live/Nekogoroshi-hen)Nipaaah ^-^

Nataka 19/02/2008 19:15

Merci de ta réponse.Je vais "essayer" de commencer (si j'ai le temps), peut-être que finalement, je ne suis pas si baltringue que je le pensais xD

Inuki 16/02/2008 11:12

Déjà pour la violence il y en a clairement plus que la moyenne. Le sang retapisse pas mal les murs pour te donner une idée . Ensuite pour l'aspect peur, certains passages sont vraiment très oppressants et c'est l'un des principaux intérêts de la série. Je doute quand même qu'on puisse en faire des cauchemars.Si t'es vraiment très sensible, je ne peux pas vraiment te recommander de regarder la série quand même.

Nataka 15/02/2008 21:35

Cet anime a l'air de m'intéresser, cependant je me demande s'il fait peur, parce que vous parlez tous de violence, de sang et de malaise....Je suis vraiment sensible à tous ces trucs (je suis une baltringue en gros). Si c'est juste 2 ou 3 passages, c'est bon...

deleted 07/02/2008 23:33

SE FIER AU CHARACTER DESIGNER KAWAI EST UN LEURRE COMPLET  VU L HORREUR DE VIVENT CERTAIN PERSONNAGES  LES SCENES DE MASSACRES ET AUTRE FRANCHEMENT CERTAINS DEVRAIT SE RENSEIGNER AU LIEU DE SE FIER A UNE JAQUETTE