Critique Jeux Vidéo : Jeanne d'Arc

Publié le par Inuki


Histoire

Au XVéme siécle dans le royaume de France, la guerre de cent ans fait rage entre les français et les anglais. Loin des tourments provoqués par le conflit, Jeanne vit paisiblement dans le ville de Domrémy avec son père et ses amis Liane et Roger. Alors qu'une fête a lieu, le père de Jeanne lui demande de se rendre dans la chapelle qui se trouve dans les bois avoisinants.
Accompagnée de Liane, Jeanne arrive sur place et découvre un soldat blessé. Elle tente de l'aider mais celui-ci décède rapidement. Elle est alors attiré par un petit sac qu'il porte à la ceinture qui émet une lumière. Approchant sa main de celui-ci, le contenu en sort et s'accroche à son poignet pour prendre la forme d'un bracelet doré.
Ne comprenant pas ce qui se passe, Jeanne et Liane se retrouvent soudain aux prises avec des orcs. Pendant le combat, le bracelet parle à Jeanne et lui demande de se transformer en utilisant son pouvoir. Jeanne revêt alors une armure étincelante qui lui permet de battre ses assaillants. Jeanne, Liane et Roger arrivé sur place aperçoivent alors une colonne de fumée en provenance de leur village.

Réalisation

Le studio Level-5 utilise au mieux les capacités de la PSP pour créer un univers enchanteur et attrayant. L'aspect 3D est soigné et ne montre aucun ralentissement. Durant les phases d'exploration et de combat, les personnages ont un aspect chibi des plus réussis. Les effets de lumière sont également à la hauteur lors des attaques spéciales, magiques ou des transformations.
Pendant les combats, on peut tourner la caméra à 360° et effectué des zooms à loisir. Indispensable pour bien suivre l'action.
On notera aussi les phases animés pour les passages importants qui sont très belles.

Jouabilité

On reste dans le classique des tactical-rpgs. On contrôle ainsi chaque membre de l'équipe pendant sa phase de jeu puis c'est celui des ennemis. Le terrain est donc divisé par cases, les personnages ne pouvant pas avancer diagonalement.
Parmi les bonnes idées, on notera le "Burning Aura" qui fait apparaître un cercle lumineux dans le dos de l'ennemi attaqué au corps à corps. Si un autre membre de l'équipe le frappe en se plaçant dessus, les dégâts seront plus importants. Du côté de la défense, c'est "Unified Guard" qui est à l'honneur. Si plusieurs personnages sont proches, les chances de résister à une attaque sont plus importantes.
Au niveau des compétences, on utilise des pierres permettant d'acquérir de nouvelles capacités. Elles se divisent en quatre parties avec les attaques en rouge, les aptitudes en violet, les magie en vert et le soutien en bleu.
Certains personnages peuvent également se transformer pendant un temps limité grâce à leurs bracelets. la transformation n'est pas possible dès l'entame des combats, des points SP (Soul Power) étant nécessaire. Plus ils sont nombreux, plus puissante sera la transformation. A noter aussi que les personnages sous cette forme possèdent la capacité "Godspeed" qui leur permet de pouvoir attaquer à nouveau après avoir battu un ennemi.

Ambiance sonore

Les musiques sont très bonnes et soutiennent parfaitement les combats. On a ainsi un thème lors des phases de jeu de notre équipe et un autre lorsque c'est le tour. Chaque terrain a droit à son propre thème ce qui donne une grande variété à l'ensemble.
Les effets sonores sont de bonne facture et rendent les combats très vivants.

Au niveau casting, on notera les présences de Maaya Sakamoto pour Jeanne, Mamiko Noto pour Liane et Akira Ishida pour Roger. Les voix anglaises ne sont pas trop mal mais ont un peu tendance à surjouer par moments.

Durée de vie

Personnellement j'ai dû mettre environ 90 h pour la trame principale. La difficulté étant bien dosée, il n'y a pas vraiment besoin de faire du leveling. L'aspect tactique est le plus important et on peut donc se retrouver bloquer car on ne gère pas son équipe de façon optimale.
Atteindre le niveau 99 pour chaque personnage fait figure de quête annexe prenant un peu de temps mais indispensable pour finir le Colisée en version 3.
L'autre quête consiste à effectuer tous les Bind Skills du menu et c'est assurément la plus longue vu qu'il faut avoir les pierres adéquates.

Voilà je voulais parler de ce jeu qui fait parti des indispensables de la PSP, je dirais même que si vous êtes fan de tactical-rpg (ce qui n'est pas trop mon cas à la base), la console vaut le coup juste pour lui.


Publié dans Critiques Jeux Vidéos

Commenter cet article

kyouray 17/01/2008 00:47

Etant fan de t-rpg, ce jeu me botterait bien mais pas de PSP~ Sinon dans le même genre, il y a Disgaea qui est très bon et qui a eu sa version PSP.Bonne review :) (quoiqu'une image du jeu en lui même aurait été sympa ^^ )