Impressions Anime : Kaibutsu Oujo

Publié le par Inuki


Après avoir vécu des années séparé de sa soeur Sawawa suite à la mort de leurs parents, Hiro Hiyorimi reçoit une lettre de celle-ci l'avertissant qu'il va pouvoir venir vivre avec elle. Elle vient en effet d'obtenir un travail de servante dans un manoir et sa maitresse a donné son accord pour la venue de Hiro. Arrivé sur place, il constate d'une part qu'il n'y a personne et d'autre part que le manoir a une atmosphère assez glauque. Il décide de redescendre en ville en attendant que quelqu'un revienne au manoir. Pendant ce temps, une femme arrive en ville de façon originale puisqu'assise sur un trône au somment d'une colonne de meubles que tire une petite fille. Une roue de la charrette se cassant, elles sont obligées de s'arrêter. Hiro arrive sur place et à juste le temps de repousser la jeune femme avant que les poutres d'un chantier ne l'écrasent. Mais il les reçoit du coup à sa place et décède peu après à l'hôpital. La jeune femme qui s'avère être la maitresse de Sawawa se rend alors à l'hôpital et utilise une magie mystérieuse qui a pour effet de ressusciter Hiro quelques minutes plus tard.

Réalisé par Madhouse, la série dispose d'une réalisation assez conventionnelle. Le character design s'l est globalement réussi manque de détails et s'avère assez approximatif par moments. Un autre point caractéristique est que la qualité est davantage au rendez-vous vers la fin de la série qu'au début. En général c'est plutôt l'inverse qui se produit. Les filles n'en restent pas moins superbes et possédent une classe très appréciable undefined.
L'animation suit le même schéma avec des passages juste moyens sur la majorité de la série et pouvant être très fluides dans son dernier tiers. Il n'y a pas non plus de grands effets de lumière. l'ambiance générale reste assez sombre, la plupart de l'action se déroulant de nuit.
Enfin les décors reste d'un niveau correct sans être très détaillés.

Intéressons nous un peu aux personnages et plus précisément le trio d'héroïnes qui constituent l'un des deux points forts de la série.
Hime possède un charisme indéniable par son attitude générale. Sa façon d'utiliser les autres de façon très subtile est très intéressante. De même sa science du combat est impressionnante.
Reiri et Riza sont également réussies et attachantes dans leurs comportements. Leurs différents clashs sont toujours amusants à voir, les vampires et les loup-garous ne s'entendant pas du tout.
Hiro reste de son côté un personnage assez pathétique mais qui avait une marge de progression assez impressionnante si l'histoire le lui permettait. Mais là on a juste un boulet qui ne sert à rien undefined.

L'autre bon point se situe au niveau des musiques de Mikiya Katakura et des génériques. Ces derniers signés Aki Misato et Ali Project sont vraiment très réussis et parfaitement en accord avec l'ambiance de la série. Je garde une petite préférence pour l'ending qui a un côté un peu déjanté accrocheur undefined.
Les musiques sont globalement très agréables avec utilisation d'instruments à corde ou d'orgue. Les thèmes sont angoissant pour la plupart mai son trouve aussi des morceaux plus détendus pour les passages calmes.

Le casting est une grande réussite avec Ayako Kawasumi dans le rôle de Hime, Mamiko Noto pour Reiri et Yuko Kaida pour Riza. Les autres personnages sont aussi réussis avec des voix parfaitement adaptés à leurs personnalités.

Pour conclure une petite série qui n'a d'autre prétention que de proposer un moment détente sans prise de tête. Je ne me suis pas ennuyé en la suivant grâce au trio d'héroïnes et aux superbes musiques undefined. La fin reste ouverte mais n'oblige pas forcément à la création d'une suite.
Un défaut tout de même, le nombre d'épisodes tout à fait dispensables. La série pouvait parfaitement faire 13 épisodes en proposant ainsi un bien meilleur rythme et une meilleure réalisation. Mais bon elle n'en reste pas moins sympathique.

Publié dans Impressions Anime

Commenter cet article