Critique Jeux Vidéo : The legend of Zelda - Ocarina of time

Publié le par Inuki


Histoire

Dans la forêt Kokiri situé au S-E du royaume d'Hyrule se trouve le grand arbre Mojo. Les enfants de la forêt, nommés kokiris, vivaient avec lui et possédaient chacun une fée qui veiller sur eux. Cependant un enfant n'avait pas de fée. Il s'appellait Link.
Mais suite à plusieurs nuits emplie de cauchemars où il voyait un sombre cavalier sur un cheval devant un château mystérieux, il vit un matin une fée du nom de Navi venir à sa rencontre à son réveil. Elle lui dit que le grand arbre voulait le voir.
Après avoir récupéré une épée et un bouclier, Link dû affronter les monstres qui avaient investi l'intérieur de l'arbre Mojo afin de le sauver. Une fois ceci fait, l'arbre lui expliqua qu'une force maléfique cherchait à s'emparer de la triforce (cadeau des Dieux) afin de faire régner le chaos sur Hyrule.
Link débute alors son périple à travers Hyrule avec Navi afin de sauver le royaume de la destruction.

Réalisation

Pour un jeu sorti en décembre 1998, il a très bien vieilli. Certes il ne tient pas vraiment la comparaison avec les dernières productions mais il n'en reste pas moins agréable. On notera juste l'effet de flou caractéristique de la 64 pour compenser l'immensité des décors.
L'animation des personnages est très bonne et le jeu ne souffre d'aucun ralentissement. Les divers effets techniques comme l'évolution du temps et de la météo sont appréciables. Ainsi certains lieux sont accessibles uniquement la nuit.

Jouabilité

Le system de lock-on est parfait et on n'a aucun difficulté à se déplacer autour de l'ennemi ciblé ou à l'attaquer . Link dispose d'une variété de mouvements impressionnante (elle reste l'une des plus complétes même à l'heure actuelle). Tir à l'arc, natation, roulades, déplacer ou saisir des objets et bien d'autres, il peut presque tout faire.
Le fin du fin restant la possibilité de se déplacer avec la jument Epona (quel plaisir la 1ère fois).

Ambiance sonore

Les musiques superbes de Koji Kondo s'accordent sans problème aux divers moments du jeu et savent étre mélancoliques, joyeuses ou encore oppressantes. Les bruitages sont corrects mais un peu éclipsés par les musiques. Link a juste une petite voix digit qui apporte quand même beaucoup avec ses Aaahhh, Arrgghh, Ouuucchhhh ou encore Iaaahhh.

Durée de vie

Une fois qu'on a pris la manette on a du mal à éteindre la console. On ne voit pas les heures passées quand on est longé dans l'aventure mais ça doit étre de l'ordre d'une trentaine d'heures en allant vite et le double pour faire toutes les sous-quétes.

Publié dans Critiques Jeux Vidéos

Commenter cet article